Le 15 septembre 2019, les partenaires du projet ESAGOV se sont réunis à Alger pour un atelier consacré à l’état des lieux de la démarche qualité et des projets d’établissement dans les universités algériennes. Cet atelier, organisé en collaboration avec l’EPAU, a été ouvert par Mme Baba-Ahmed Kassab, directrice de l’EPAU, Mme Carolina Santrich-Badal, chargée de coopération à la délégation de l’Union européenne en Algérie, Mme Ouiza Cherifi, inspectrice générale et qui a rappelé le soutien du ministère de l’enseignement supérieur à ce projet et Mme Malika Kebri, coordinatrice du bureau national Erasmus + .

Lors de cet atelier,  les collègues de l’Université de Rouen ont présenté la version préliminaire du rapport sur cet état des lieux réalisé avec l’université de Skikda. Ce rapport est le fruit d’un travail d’analyse de documentation et d’un questionnaire passé auprès des universités algériennes et européennes partenaires du projet.

Cet atelier a été l’occasion pour les partenaires d’approfondir, ensemble et par groupes, certaines des difficultés relevées dans la mise en œuvre de ces démarches comme : la résistance au changement, la variabilité de l’adhésion de la communauté universitaire à la démarche qualité et à celle du projet d’établissement, la question des changements réglementaires et des difficultés organisationnelles. Les débats ont permis de montrer que si le travail déjà réalisé en la matière au niveau ministériel et au niveau des universités est considérable, certaines mesures sont encore à prendre afin de garantir l’appropriation de ces démarches et d’en assurer une utilisation efficace au service d’une meilleure gouvernance. Les débats ont par ailleurs permis de montrer que les universités européennes partagent des problématiques similaires avec leurs homologues algériens.

Ces espaces de dialogue ont permis de lister des recommandations pour l’amélioration de ces démarches qui seront intégrées au rapport final sur l’état des lieux.

Lors de cette rencontre, les partenaires de l’université de Ouargla ont présenté la méthodologie de travail pour la définition des plans d’actions pour les projets d’établissement, élaborée en coopération avec l’université de Pavia et qui constitue la prochaine étape du projet ESAGOV.

Share on FacebookTweet about this on Twitter