Les 21 et 22 juin 2020, UNIMED en collaboration avec l’Université d’Ouargla et l’Université de Pavie, a organisé un Atelier Consultatif Virtuel s’adressant aux universités algériennes afin de définir un plan d’action partagé, conduisant à une meilleure gouvernance universitaire.

Une cinquantaine de personnes ont assisté à l’événement dans les institutions partenaires de l’ESAGOV et parmi elles, des représentants du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, des recteurs, des vice-recteurs, des responsables de l’assurance qualité et du personnel académique.

L’objectif principal était de sensibiliser la communauté universitaire algérienne à certains défis du projet ESAGOV dans le cadre de la réforme du ministère algérien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, tels qu’un «système de bonne gouvernance» et une «évaluation transparente», en évaluant la manière dont les universités, et en général les établissements d’enseignement supérieur, définissent les objectifs, les mettent en œuvre, gèrent les établissements et contrôlent les résultats.

Au cours de la première journée, les universités de Pavie et Ouargla ont présenté un rapport axé sur la «production de plans d’action pour la définition d’un plan stratégique universitaire», basé sur les résultats d’une enquête lancée auprès des universités algériennes et sur les principaux résultats du Focus groupes organisés à Rouen en janvier 2020.

En particulier, l’enquête a soulevé des questions clés liées au système d’assurance qualité et d’évaluation (interne et externe), à la participation des différentes parties prenantes au processus décisionnel (pilotage, transversal, groupes thématiques), concernant l’autonomie de l’Université et notamment la dimension de l’autonomie financière. En outre, les institutions partenaires du projet ESAGOV impliquées dans l’enquête ont soulevé d’autres problèmes critiques liés au manque d’indicateurs de suivi qualitatifs et quantitatifs et d’auto-évaluation.

Les groupes de discussion qui se sont tenus à Rouen en janvier 2020 ont représenté une plate-forme physique pour discuter davantage de ce qui a été soulevé dans l’enquête et ont permis aux partenaires de collecter les bonnes pratiques, d’identifier des outils et des méthodes pour surmonter les défis observés au sein du système universitaire algérien.

La deuxième journée de l’atelier consultatif qui s’est tenue virtuellement, a été consacrée au partage et à la discussion du plan d’action de chaque université et de leur méthodologie pertinente afin de définir leur propre plan stratégique universitaire.

Le débat a abouti à l’élaboration d’une feuille de route commune avec une vision partagée d’une meilleure gouvernance universitaire, nécessaire à la définition d’un nouveau concept d’université, une université socialement responsable, liée à son contexte socio-économique, une plus performante, responsable et participative Université.

L’événement virtuel de deux jours a été une excellente occasion d’échanges de bonnes pratiques entre tous les partenaires.

Tous les documents sont disponibles aux liens suivants :

Atelier consultatif le 21 et 22 Juin 2020

Share on FacebookTweet about this on Twitter